From 1 - 6 / 6
  • Categories  

    Le trait de côte correspond à la laisse des plus hautes mers dans le cas d’une marée astronomique de coefficient 120 et dans des conditions météorologiques normales (pas de vent du large, pas de dépression atmosphérique susceptible d’élever le niveau de la mer). Le produit TCH modélise cette entité théorique par un ensemble de polylignes 2D. Le TCH est composé d’éléments provenant de : - éléments provenant du TC25000. Le TC25000 est issu de la numérisation par un opérateur des Cartes Marines aux échelles supérieures au 1/25000. Dans certaines zones portuaires, des cartes aux échelles du 1/5000 ont été utilisées. Pour la zone de la côte des Landes, seules les cartes au 1/50000 sont disponibles. Les cartes marines utilisées sont issues du portefeuille du SHOM de l’année 1992. Le trait de côte des cartes Marine du SHOM utilise : 1. la restitution photogrammétrique du SHOM 2. les minutes topographiques 3. les cartes IGN au 1/25 000 - éléments de la classe [tronçon de laisse] du produit BDTOPO®Pays version 1.2 dont la valeur de l’attribut « NATURE » est « Hautes mers ». - éléments saisis en 2D sur fond image BDORTHO®. Le processus consiste à mettre à jour le TC25000 à partir du TCBDTOPO et du produit BDORTHO®. Le résultat obtenu constitue le TCH. Les versions les plus à jour du TCBDTOPO et du produit BDORTHO® à la date de ce processus de production, ont été utilisées. A l’occasion de ce processus, la topologie a été construite : continuité du TCH qui est néanmoins découpé en plusieurs polylignes en des points remarquables du trait de côte. Les îles représentées sous une forme surfacique sont des polylignes fermées. Les tronçons d’attributs identiques sont fusionnés. la donnée est téléchargeable sur le site de diffusion de données du SHOM : https://diffusion.shom.fr/loisirs/trait-de-cote-histolittr.html

  • Bathymétrie en périphérie de la Guadeloupe

  • Categories  

    On distingue le domaine public maritime (DPM) artificiel (article L.2111-6 du CGPPP) et le DPM naturel. Le DPM artificiel est composé des équipements et installations portuaires, ainsi que des ouvrages et installations relatifs à la sécurité et la facilité de la navigation maritime. Le DPM naturel est constitué : du sol et du sous-sol de la mer, compris entre la limite haute du rivage, c’est-à-dire celles des plus hautes mers en l’absence de perturbations météorologiques exceptionnelles, et la limite, côté large, de la mer territoriale, des étangs salés en communication directe, naturelle et permanente avec la mer, des lais (parcelles dont la mer s’est définitivement retirée) et relais (dépôts alluvionnaires) de la mer, des parties non aliénées de la zone dite de cinquante pas géométriques dans les départements d’outre-mer, depuis le loi du 3 janvier 1986 dite « loi littoral ».

  • Categories  

    Le trait de côte correspond à la limite entre la terre et la mer. Cette limite est une notion théorique qui sert à estimer le recul ou l'avancée des plages. Suivant les années, le trait est représenté sur tout ou partie du littoral en Languedoc-Roussillon et est découpé par micro-cellule sédimentaire.

  • Categories  

    L_LIMITE_PORT_066

  • Categories  

    Cartes des principaux types de sol d'après une étude d'A. Cavaillé (1950).