From 1 - 5 / 5
  • La base permanente des équipements (BPE) est une base à vocation statistique de l'[INSEE](https://www.insee.fr/). Elle répertorie un large éventail d'équipements et de services, marchands ou non, accessibles au public sur l'ensemble de la France au 1ᵉʳ janvier de chaque année. En 2020, elle porte sur 188 types de services et équipements différents, répartis en sept grands domaines : services aux particuliers, commerces, enseignement, santé-social, transports-déplacements, sports-loisirs-culture et tourisme. La BPE est construite à partir de sources administratives diverses. Elle rassemble des données sur des points d'accès aux services destinés à la population, ou équipements. Elle est diffusée ici en coordonnées (x,y) sur le territoire de l'Occitanie. Pour des informatons/données complémentaires : * Présentation de la source : https://www.insee.fr/fr/metadonnees/source/serie/s1161?debut=0 * La base de données : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3568638?sommaire=3568656 OPenIG met à disposition cette base au format vecteur (Shapefile) après avoir effectué des traitements : filtre sur la région Occitanie, suppression des équipements sans coordonnées XY, suppression des équipements localisés en dehors de la région et transformation du fichier tabulaire .CSV en un fichier vectoriel SHAPEFILE.

  • Produite par l’Institut national de l'information géographique et forestière (IGN-F), la BD TOPO® version 3.0 contient une description vectorielle 3D (structurée en objets) des éléments du territoire et de ses infrastructures, de précision métrique. Les objets de la BDTOPO® sont structurés en thèmes : *l'administratif *les adresses *le bâti *l'hydrographie *les lieux nommés *l'occupation du sol *les services et activités *le transport *les zones réglementées. Le processus de production 3D permet de fournir l'altimétrie des objets, ainsi que la hauteur des bâtiments. Le relief est décrit sous forme de modèles numériques de terrain (MNT). Dans la version 3.0, tous les objets possèdent un identifiant unique et stable dans le temps. OPenIG met à disposition les liens de téléchargement de la BD TOPO® Tous Thèmes par départements pour chacun des 13 départements de l’Occitanie : Ariège (09), Aude (11), Aveyron (12), Gard (30), Haute-Garonne (31), Gers (32), Hérault (34), Lot (46), Lozère (48), Hautes-Pyrénées (65), Pyrénées-Orientales (66), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82). Les documentations associées sont aussi mises à disposition.

  • L’élaboration du Référentiel Régional Pédologique de la région Occitanie est issue d’un travail d’harmonisation graphique et sémantique entre les Référentiels Régionaux Pédologiques des anciennes régions Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon. Ce travail d’harmonisation a donc conduit à des modifications de l’information originale, essentiellement aux frontières départementales. L’échelle de la carte est le 1/250 000. Les données sémantiques sont stockées dans le format de base de données DoneSol3. Chaque Unité Cartographique de Sols (UCS) y est décrite de même que les Unités Typologiques de Sols (UTS) qu’elle contient. Ainsi, le Référentiel Régional Pédologique harmonisé de la région Occitanie est composé d’une couche graphique (format .shp) et d’une base sémantique (formats .mdb et .csv). La cartographie de chaque département a été mise en œuvre par le Laboratoire Écologie Fonctionnelle et Environnement, le LISAH, la Chambre d’Agriculture du Tarn et MIDIVAL. L’harmonisation a été réalisée par le Laboratoire Écologie Fonctionnelle et Environnement et financée par la Région Occitanie et le FEDER et par le programme IGCS du Ministère de l’Agriculture et de l’Environnement.

  • Coédition INSEE et IGN, IRIS... GE (ou "Îlots Regroupés pour l'Information Statistique Grande Échelle") est un fonds numérisé des IRIS définis par l'INSEE pour les besoins des recensements sur l'ensemble des communes de plus de 10 000 habitants et la plupart des communes de 5 000 à 10 000 habitants. IRIS... GE permet de faire le lien entre les données cartographiques et les données statistiques de l'INSEE. Ces données ont été recalées sur des éléments de la BD TOPO® : limites administratives, réseaux routier, ferré et hydrographique. La précision de localisation est métrique. Attention ! IRIS... GE ne contient aucune des données statistiques de l'INSEE, mais permet seulement la cartographie de ces données par l'intermédiaire des numéros d'IRIS. On distingue trois types d'IRIS : - Les IRIS d'habitat : leur population se situe en général entre 1 800 et 5 000 habitants. Ils sont homogènes quant au type d'habitat et leurs limites s'appuient sur les grandes coupures du tissu urbain (voies principales, voies ferrées, cours d'eau...). - Les IRIS d'activité : ils regroupent plus de 1 000 salariés et comptent au moins deux fois plus d'emplois salariés que de population résidente. - Les IRIS divers : il s'agit de grandes zones spécifiques peu habitées et ayant une superficie importante (parcs de loisirs, zones portuaires, forêts...). Afin de couvrir l'ensemble du territoire, on assimile à un IRIS chacune des communes non découpées en IRIS. OPenIG met à disposition au format shapefile les contours IRIS... GE : -par départements pour chacun des 13 départements de l’Occitanie : Ariège (09), Aude (11), Aveyron (12), Gard (30), Haute-Garonne (31), Gers (32), Hérault (34), Lot (46), Lozère (48), Hautes-Pyrénées (65), Pyrénées-Orientales (66), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82); -pour la région Occitanie. Les documentations associées sont aussi mises à disposition. Pour plus d’explications concernant ces référentiels, consulter le site de l’INSEE : https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1523

  • Dans le cadre du projet ARTISOLS, le Laboratoire Écologie Fonctionnelle et Environnement et le LISAH ont développé une méthode permettant d’aider à répondre à la question suivante : quels sont les sols à protéger de l’artificialisation pour assurer la sécurité alimentaire de la région Occitanie dans 100 ans, tout en minimisant l’impact des activités agricoles sur l’environnement ? Un indice de multifonctionnalité potentielle des sols a ainsi été développé.L’évaluation s’appuie ici sur trois services écosystémiques, sélectionnés comme trois préoccupations agronomiques et environnementales actuelles des aménageurs et pouvant être traitées à l’échelle régionale. Il s’agit de (1) la production d’aliments, de biomasse et de fibres, (2) la régulation des crues et de la qualité des eaux de surface et souterraines et (3) la régulation du climat.Ces services écosystémiques sont caractérisés dans l’indice de multifonctionnalité potentielle des sols par l’agrégation de fonctions du sol pour un usage donné. Les fonctions à privilégier dépendent des services écosystémiques ciblés et donc des usages du sol d’intérêt. Dans le cadre d’ARTISOLS, les quatre fonctions du sol étudiées sont la fonction d’habitat physique pour la croissance végétale, la fonction d’habitat chimique pour la croissance végétale, la fonction de rétention et transferts d’eau et de polluants et enfin, la fonction de séquestration du carbone. Les usages agricoles du sol pris en compte dans l’évaluation sont les cultures annuelles et les prairies temporaires, les cultures pérennes et les prairies permanentes.L’indice de multifonctionnalité potentielle des sols utilise les données du Référentiel Régional Pédologique harmonisé de la région Occitanie, à l’échelle 1/250 000. Deux types de couches cartographiques ont été produites (format shapefile). La première est une carte de zonage des sols à fort indice de multifonctionnalité potentielle. La deuxième correspond à la carte intermédiaire du service de production d’aliments, de biomasse et de fibres.